PaperBoy qui gêne le gamer !

Publié le par LoveMyGeek

paperboy oldschool1

 

Hello à tous ! Je vous avoue que ce soir, je n'ai vraiment pas beaucoup d'idées. En ce moment j'ai plutôt la tête au bac (qui commence lundi) et à ma recherche d'école. Donc c'est vrai que je ne sais pas trop sur quoi écrire, je pourrais bien vous parler de Gravity Rush, mais je pense que vous commencez à en avoir marre, de même que si je parle de Batman, ou encore d'Everybody's Golf. Alors j'ai décidé de vous raconter un peu ma mésaventure du moment, avec la poste ... Et oui, c'est un "conflit" qui dure depuis déjà quelques temps, et qui est plus qu'agaçant, c'est le fait que mon facteur, ai tout simplement décidé de ne plus me livrer de colis. Et je ne mâche pas mes mots. Au cas ou vous ne le sauriez pas, j'ai la chance de recevoir des jeux de l'éditeur Sony, de temps à autres. Récemment par exemple, j'ai reçu Sorcery, et j'attends encore Starhawk. Sauf qu'à chaque fois, et bien, je perds une (voire trois) journée(s) de jeux à cause de mon facteur. Pourquoi ? Car ce dernier refuse catégoriquement de sonner à ma porte pour me livre mes recommandés. Alors oui, c'est ultra gênant, notamment quand on prévoit par exemple de passer le week-end sur un jeu, et que l'on ne reçoit pas le jeu en question car le facteur ne fait pas son travail. J'ai eu le droit à plusieurs faits assez insolites, mais ultra énervants de la part du facteur adoré, et j'ai décidé de vous faire un petit florilège de ses plus beaux actes, en le remerciant bien évidemment !

 

Le refus de sonner :

 

sonnette

 

 

Le cas le plus régulier, et le plus présent. Les jeux Sony étant des jeux recommandés, qui nécessitent donc une signature, et bien, pour éviter à avoir à attendre ma venue pour signer le dit papier, mon facteur exécute tout simplement une tactique impressionnante et inparable : le refus de sonner. Je pense que le titre est assez clair, et bien, le facteur décide de ne pas sonner, et de déposer un bel avis de passage (avec comme motif "absent", la blague) m'invitant à venir récupérer le colis ... le lendemain ! Alors oui, on peut faire l'erreur de ne pas entendre une fois, deux fois, mais quand on attends dans le salon que le facteur sonne, et que monsieur dépose un avis de passage avec toujours ce motif stupide, et bien c'est énervant, je vous l'assure.

 

Le relais voisin :

 

relais.jpg

 

 

Quand il ne s'agit pas d'un colis recommandé, le facteur est un peu plus clément. Si le paquet est assez gros, imposant, et qu'il semble d'apparence important (de sa taille), mon ami le postier effectue un geste de grande classe : il transmet le colis à ma voisine pour qu'elle me l'apporte. Dans la catégorie foutage de gueule, je crois qu'on tient le bon bout. Apparrement, ce dernier a décidé de maudir ma maison au point qu'il refuse catégoriquement de nous donner nos colis en mains propre, en demandant à la voisine de faire son boulot. Classe, sympa, et professionnel. Alors quand la voisine est présente, cette dernière se trouve "obligée" (par gentillesse) de venir sonner chez moi pour me rendre le colis, mais il suffit qu'elle soit absente pour que le facteur fasse ... devinez quoi ? Un bel avis de passage pour un motif totalement faux. Je vous le dis, j'adore la poste.

 

Le lancer de colis :

 

paperboy_oldschool1-copie-1.jpg

J'ai bien entendu gardé le meilleur pour la fin, avec le fait le plus insolite, le plus bête, et sûrement le plus inconscient possible : le jet de colis ! Je crois que sincèrement, mon facteur fait très très fort. Et bien oui, ceci m'est arrivé plusieurs fois, mais lorsque le colis est petit, plutôt léger, et qu'il ne semble pas fragile (oui, c'est le facteur qui déduit la fragilité du paquet chez nous), et bien ce cher employé de la poste : jette le colis par dessus le portail. Le tout avec une subtilité, et une discrètion rare, faisant de ce "lancer de colis" un nouveau sport national édifié par mon cher facteur. Le pire dans tout ça, c'est que je ne ments pas, c'est déjà la seconde fois, avec mon colis contenant Gravity Rush, que ce dernier balance le colis comme une vulgaire lettre (à la Paper Boy) à terre. Toujours aussi classe, et plutôt sportif, ça se respecte.

 

Bon, bien évidemment, vous aurez compris qu'il s'agit d'un article humoristique, et que je n'ai rien contre les employés même de la poste, si ce n'est LE facteur qui s'obstine à m'embêter avec mes colis. Sinon, c'était pour vous raconter un peu ma vie en attendant de parler de jeux-vidéo dés demain avec une nouvelle vidéo ! Sur ce, bonne soirée, et à bientôt.
Nicolas/Sylar-rock. 

Commenter cet article