Fable III, l'expérience magique sur Xbox360 !

Publié le par LoveMyGeek

120914-1927-14.jpg

 

 

Salut tout le monde ! Avant tout, je vous souhaite un très bon Dimanche, qui promet d'être ensoleillé, du moins près de chez moi. Profitez-en donc pour sortir, profiter, ou simplement faire comme moi : jouer ! Oui, j'ai passé l'intégralité du week-end (depuis Vendredi, n'ayant pas cours), pour jouer à la Xbox360. Ca peut paraître assez surréaliste, de savoir que JE passe un week-end sur ma tendre Xbox, et pourtant c'est bien la réalité ! Vous l'avez donc bien lus, le jeu coupable de cet acte, n'est autre que Fable 3 !

 

120914-1402-05.jpg

Je pense que vous connaissez sûrement la licence de Peter Molyneux, qui a vue le jour sur Xbox première du nom en 2007. S'en est suivi un deuxième opus en 2008 ainsi qu'un dernier en 2010. D'ailleurs, le second opus est celui qui a reçu le plus de critiques positives, et il est d'ailleurs toujours jugé comme le meilleur Fable. Et beaucoup d'entre vous m'ont déjà dis qu'il était bien meilleur que son successeur. Malheureusement je n'ai pu faire que le troisième, et autant vous dire que j'ai pris une réelle claque en tout point ! Comme vous le savez sûrement, j'adore la liberté dans un jeu. Et autant vous dire que dans Fable 3, la liberté est plus que présente. On y incarne donc un héros (ou une héroïne) dont le but est de reprendre le pouvoir des terres d'Albion au roi tyrranique qui n'est personne d'autre que notre frère. Au programme, une révolution, rien de plus. Il faudra donc parcourir les terres enchantées mais industrielles d'Albion afin d'ameuter le plus de partisants à notre cause, tout en leur faisant des promesses. Et c'est la toute la force du jeu, il est possible de se conduire de n'importe quelle manière. Alors que dans ma première partie j'ai décidé d'être une personne sainte, en respectant mes promesses, en aidant mes prochains, autant dans la seconde j'ai décidé de la jouer égoïste, tyrranique. Et à chaque partie, le plaisir de jeu est différent ! Il est possible d'acheter des maisons, de les louer, de créer une famille, de travailler, etc etc ... Les possibilités sont tellement nombreuses à l'intérieur ou bien même en dehors des quêtes principales qu'il est impossible de s'ennuyer une seule seconde. Ajoutez à ça l'ambiance exceptionnelle, à mi-chemin entre féerisme, moyen-âge et ville en pleine industrialisation, il y en a pour tout les goûts !

 

120914-1315-23.jpg

 

 

Vous pouvez passer d'une luxuriante forêt, en passant par des montagnes enneigées de gitans, pour se retrouver à des villes usines pauvres. Une atmosphère vraiment excellente se dégage du titre, et c'est un réel plaisir que d'y vivre. Car contrairement à certains jeux, il est réellement possible de "vivre" dans ce Fable, presque à la manière d'un Sims. Comme je l'ai dis plus haut, entre le fait d'avoir une famille, de pouvoir travailler, de pouvoir louer des maisons ou investir dans des commerces, l'immersion est plus que présente, et ça, c'est juste génial ! Bien évidemment le contenu est proportionnel, avec des tonnes de quêtes annexes à en perdre la tête, allant de la quête la plus folle à la quête la plus rigolote, l'humour étant très important dans le jeu.

 

 

Enfin bref, vous l'aurez compris, j'ai passé plus de 24h en deux jours sur ce Fable 3, et ce n'est pas pour rien. J'ai adoré l'ambiance, le gameplay, tout ! C'est pour ça que je l'ai refait deux fois, et que je ne suis certainement pas prêt de le lâcher, en attendant de pouvoir investir pour m'offrir le second épisode qui promet d'être encore plus féerique ! Sur ce, je retourne en Albion et je vous dis à la prochaine !
Nicolas/Sylar-rock 

Commenter cet article